Vous pouvez envoyer cette lettre à l'agent de Estelle Hallyday; Karin Models, 9 avenue Hoche, 75008 Paris. Ou lui faxer, 01 45 63 58 18 ou 01 45 63 17 71.


Chère Mademoiselle Halliday,

Comme suite au procès que vous avez intenté à Mr Valentin Lacambre, et
au jugement rendu le 10 février 99 par la Cour d'Appel de Paris le
condamnant à verser une provision de 3OO OOOFF, nous, le Comité
Valentin, constitué ce jour de St Valentin pour soutenir Valentin
Lacambre et le serveur AlternB, souhaitons attirer votre attention sur
les points suivants :

Dans cette affaire vous avez réclamé un dédommagement financier élevé
(ce qui est votre droit le plus strict) mais vous avez semble-t-il
confondu AlternB avec certaines sociétés qui se sont enrichies avec
Internet.
En effet, Internet, dont on pourrait dire de manière très caricaturale
qu'il est "sous dominance Microsoft", a fait une part de la fortune de
Bill Gates et de quelques autres. Il peut être tentant, lorsque l'on
se considère comme une victime, de leur faire payer pour le préjudice
subi.
Il serait d'ailleurs logique dans ce cas de les attaquer tous et non
un seul.

Mais AlternB, qui appartient à Valentin Lacambre, n'est lui qu'un
petit serveur alternatif, gratuit et libre. Il rapporte à son
propriétaire tout juste de quoi le financer. Il n'est pas de notoriété
publique que Valentin Lacambre soit une quelconque fortune de la
planète.

Vous ne devez pas ignorer qu'AlternB héberge quelques 3O OOO
internautes (des individuels mais aussi quantité d'associations
caritatives et de défense des droits et des libertés) . Ils y ont leur
addresse e-mail et leurs sites web gratuitement et sans bandeaux
publicitaires imposés, ce qui n'est quasiment plus le cas chez aucun
fournisseur d'hébergement en France.

Vous ne devez pas ignorer non plus que ces 3O OOO internautes ne
souhaitent absolument pas perdre cette aire de liberté qu'est AlternB
et sont bien décidés à la défendre.

Vous ne devez pas ignorer enfin, que ce jugement en appel, qui vous
donne gain de cause (et d'argent), va également faire jurisprudence et
peser sur tout le développement futur d'un Internet libre et dégagé
des pressions commerciales et politiques.

Par conséquent, le Comité Valentin vous demande instamment de ne pas
réclamer la provision accordée par le juge et de ne pas commettre
l'erreur de mettre en danger l'existence d'un fournisseur
d'hébergement qui n'as commis qu'une erreur : celle de vouloir être
libre et gratuit pour tous.

Nous vous informons que cette Lettre Ouverte, envoyée à vous même et à
votre agent, sera dans les jours qui suivent mise en ligne sur AlternB
afin que les internautes d'AlternB puissent eux aussi la signer et se
manifester auprès de vous.

En vous remerciant par avance

 

Le Comité Valentin